spécialités africaines : le continent africain propose de nombreuses spécialités culinaires riches et variées

beignets coco version 2020

  • Article Actuellement 2.60/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 2.6/5 (5 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest



Ingrédients :

  • 250 g de farine
  • 90 g de sucre en poudre
  • 30 g de beurre fondu
  • 25 g de copeaux de coco moelleux
  • 1 orange (zeste et environ 5 cl de jus)
  • 1 zeste d'1/2 citron vert
  • 1 c-à-c de fleur d'oranger
  • 1 oeuf
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de levure (Alsa)
  • 2 pincées de noix de muscade
  • 1 pincée de sel
  • 2 c-à-s d'eau pour la levure

Préparation de la pâte à beignets :

Verser la farine mélangée avec la moitié de la levure dans un bol, faire un puits puis y verser l'oeuf battu, le beurre fondu, le sucre, le sel, le jus d'orange, les copeaux decoco, les zestes de citron et d'orange, la muscade, la fleur d'oranger, le sucre vanillé et le reste de la levure mélangée avec l'eau.
Bienmélanger pour travailler la pâte.
Filmer au contact puis laisser reposerau moins 30 min à température ambiante.




Remarques : je n'ai pas trop senti la noix de coco, donc vous pouvez en mettre plus. Si vous avez de la noix de coco fraiche c'est encore mieux. Les beignets sont bien croustillants, pas gras ni trop sucrés. Les beignets sont servis avec une tasse de Quinquéliba : ici les feuilles rouges qui viennent de la région de Tambacounda.



Astuce : Vous pouvez aussi glacer les beignets avec un sirop de sucre (50 g de sucre en poudre, 10 cl d'eau, 15 g de sucre glace) et les saupoudrer de poudre de noix de coco et de zeste de citron vert pour plus de gourmandise.



thiéréyapp fonio

  • Article Actuellement 1.75/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 1.8/5 (4 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest


ingrédients :

  • 350 g de viande à fondue
  • 140 g de concentrée de tomate
  • 250 g d'eau
  • 20 cl d'huile de tournesol
  • 200 g de fonio
  • 1 et 1/2 oignon
  • 10 g de haricots blancs
  • 1/2 c-à-c de poivre en grains
  • 1 gousse d'ail
  • 1 piment langues d'oiseaux
  • 1 petite feuille de laurier
  • 1/2 chou vert
  • 1 carotte
  • 1 navet

Préparation de la sauce :
Dans une marmite, faire colorer la viande, ajouter la tomate, la feuille de laurier et laisser cuire un peu puis ajouter la moitié de l'eau.
Éplucher et laver les légumes puis les mettre à blanchir dans une casserole à côté avec la moitié de l'eau pendant 10 min à partir de l'ébullition.
Faire votre nokoss en pilant ou mixant l'ail, le poivre, le piment et les oignons coupés en dés.
Ajouter les légumes précuits dans la marmite avec l'eau de cuisson deslégumes.
Ajouter le nokoss et laisser mijoter à feux doux.


Préparation du fonio :
C'est le même principe que la préparation du thiéré ou du couscous : c'est à dire une cuisson vapeur à l'aide d'un couscoussier.
Mettre le fonio dans un bol, ajouter 1 demi-verre d'eau salée avec la main puis cuire vapeur pendant 10 min.
Au bout de 10 min, sortir le fonio puis ajouter le reste du verre d'eau salée et remettre à cuire 15 min à nouveau.
Après la cuisson, sortir le fonio et le mettre dans une calebasse ou un bol et y ajouter une cuillère à soupe d'huile de cuisson, une cuillére à café de sucre en poudre et bien mélanger avec la main en faisant des mouvements de rotation.
Ajoutez les haricots blancs.


dressage : mettez le fonio dans un plat de service, ajoutez la viande au milieu avec un peu de sauce, les légumes autour de la viande et la sauce tout autour des légumes.

Remarques : vous pouvez utiliser les haricots blancs en boîte de conserve. Ils sont déjà cuits et vont vous permettre de gagner du temps. Seule consigne : il faudra bien les égoutter avant de les mettre dans le fonio.



Couscous sénégalais

  • Article Actuellement 2.50/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 2.5/5 (4 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest


ingrédients :

  • 375 g viande de mouton
  • 215 g de semoule de blé dur (couscous)
  • 3 oignons
  • 7 c-à-s d'huile de tournesol
  • 1 c-à-s de moutarde forte
  • 2 c-à-c d'huile d'olive
  • 1 poignée d'olives vertes dénoyautées (environs 15 olives)

Pour le nokoss (marinade)

  • 5 petites gousses d'ail
  • 1 c-à-c de poivre en grains
  • 1/4 de cube de bouillon type maggi (facultatif)
  • 1 piment langues d'oiseaux
  • 1/2 oignon

pour la semoule

  • 10 g de raisins secs blonds
  • 65 g de macédoine
  • 10 g de beurre

Préparation de la sauce :
Mettre l'huile de tournesol dans une casserole, faire chauffer un peu puis faire dorer la viande sur un coté.
Une fois la viande colorée, ajouter les oignons coupés en dés, laisser suer un peu en remuant de temps en temps.
Ajouter la moutarde et laisser cuire à feu moyen.
Piler le poivre, l'ail, le piment, le cube de bouillon et le demi-oignon pour faire un nokoss.
Ajouter le nokoss dans la sauce avec une feuille de laurier et laisser cuire un peu.
Mettre un demi verre d'eau dans le mortier pour récupérer ce qu'il y a dans le fond puis verser l'eau dans la sauce.
Laisser cuire encore 3 min puis ajouter les olives avant d'éteindre le feu.

Préparation de la semoule :
Mettre le couscous dans un bol puis ajouter l'huile d'olive et bien mélanger avec les doigts puis le mettre à cuire sur le couscoussier en prenant soin de mettre un torchon pas trop épais et humide sur le fond.
Laisser cuire en vapeur pendant 10 min et pendant ce temps préparer un verre d'eau salée.
Mouiller la semoule à l'aide de votre main avec la moitié de l'eau puis continuer la cuisson pendant 10 min.
Mettre la semoule à nouveau dans le bol puis ajouter le reste de l'eau salée et remettre à cuire 10 min de plus.
A la fin de la cuisson, ajouter le beurre, les raisins et la macédoine.

Astuce : vous pouvez aussi optez pour une cuisson plus rapide de la semoule. Dans ce cas il faudra juste mettre à chauffer 25 cl d'eau avec une bonne pincée de sel et 2 c-à-c d'huile d’olive. Quand l'eau bout, verser la semoule dans la casserole puis éteindre le feu.
Fermez la casserole. La semoule est prête quand elle a absorbé toute l'eau. Pour finir, mettre le couscous dans un saladier avec le beurre puis remuer. Ajoutez ensuite les raisins et la macédoine.

Dressage :
Mettez la semoule dans un plat de service puis ajoutez la viande au milieu avec un peu de sauce puis le reste de la sauce tout autour du couscous.



Dakhine

  • Article Actuellement 1.00/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 1.0/5 (2 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest


Ingrédients:

  • 250 g de viande de mouton
  • 120 g de pâte d'arachide (ici j'ai utilisée Dakatine)
  • 175 g de riz basmati
  • 70 g de concentré de tomate
  • 65 g d'huile d'arachide (6cl)
  • 12 g de bissap blanc
  • 25 g de cacahuètes
  • 1/2 litre d'eau
  • 15 cl d'eau pour la pâte d'arachide
  • 1/2 c-à-c de poivre en grains
  • 1 gousse d'ail
  • 1/4 d'oignon
  • 2 Petits piments langues d'oiseaux
  • 1 c-à-c de saté

Préparation :
Dans une casserole, faire colorer la viande puis ajouter la tomate.
Laisser cuire la tomate un peu puis ajouter le 1/2 litre d'eau, le bissap et saler.
Laver et faire tremper le riz dans un bol.
Piler le poivre, le piment l'ail et l'oignon puis les ajouter à la préparation avec le saté.
Mettrela pâte d'arachide dans un bol puis ajouter l'eau, bien mélanger avec les doigts pour délayer la pâte elle sera alors liquide et presque blanche c'est normal.
Verser la pâte d'arachide dans la casserole et laisser cuire.
Mettre les cacahuètes dans du papier aluminium puis dans un sachet ou un torchon et les écraser à l'aide d'un pilon ou d'un rouleau à patisserie.
Ajouter les cacahuètes réduites en poudre dans la préparation.
Pour finir mettre le riz à cuire (sans l'eau).

Remarques :
si vous avez du niébé, vous pouvez en mettre. Si vous êtes au Sénégal et que vous avez la possibilité d'avoir du "guerté noflay" vous pouvez en mettre un sachet de 100fcfa (on en trouve presque dans tous les marchés au Sénégal). Le bissap blanc apporte de l'acidité dans le plat et casse ainsi le coté sucré de la pâte d'arachide. J'ai aussi fait une petite sauce à base de tamarin, oignon et piment servie à coté pour relever le plat.

Lexique:

Le saté : est un mélange d'épices à base de piment, ail, sucre, cacahuète, sésame, huile d’arachide et de Galanga (plante racine originaire d'Asie du sud-est et proche du gingembre on l'appelle aussi gingembre thaï) on peut aussi l'utiliser comme base de sauce pour les volailles, viandes et barbecues.

Le guerté noflay : c'est de la poudre d'arachide crue. Après la récolte des arachides, les femmes surtout celles de la localité de Noflay située à quelques kilomètres de Rufisque, écossent les arachides encore fraîches et les pilent avec la peau. Elle les font sécher un peu (le guerté noflay est toujours un peu humide au toucher) puis les conditionnent dans des sachets pour les vendre au marché. On en trouve dans toutes les régions du Sénégal et peut être même dans d'autres pays africains sous un autre nom et vous pouvez les faire vous même à la maison en achetant du "guerté kemb" et le piler avec la peau.
Le Noflaye entre aussi dans la recette du "sombi guerté" (riz-au-lait) qui est très prisé dans le Sénégal oriental.



thiéb au curry et poulet

  • Article Actuellement 2.33/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 2.3/5 (3 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest


Ingrédients :
1/2 poulet (ou des cuisses de poulet)
250 g de riz
500 ml d'eau
10 cl d'huile
6 g de curry
3 g de curcuma en poudre (1 c-à-c)
25 graines de poivre noir
1 piment langue d'oiseau
2 gousses d'ail
1 oignon
1 oignon vert
1/2 cube de bouillon (facultatif)
1/2 choux vert
1 carotte
1 navet
1 piment frais
1 petite feuille de laurier
1 petite branche de thym frais
sel


Préparation :
Lavez le poulet, l'assaisonner de sel et de poivre puis le frire à 180°C pendant 5 min juste pour lui donner une belle coloration.
Réservez.
Pilez le poivre en grains, l'ail, le piment langue d'oiseau, l'oignon vert,le demi-cube de bouillon et la moitié de l'oignon.



Dans une marmite, ajouter l'huile, laisser chauffer un peu puis ajouter le reste de l'oignon coupé en dés.
Laisser suer un peu les oignons puis ajouter la moitié du mélange pilé.
Ajouter les légumes, le curry le curcuma, la feuille de laurier, le thym et laisser cuire 5 min en remuant de temps en temps.
Ajouter l'eau, saler puis laisser mijoter doucement jusqu’à ce que les légumes soient cuits.




Laver le riz, le précuire au microonde 2 min 30 puissance 600W ou à la vapeur au dessus de la marmite.
Une fois les légumes cuits, mettre le poulet dans le bouillon, ajouter le reste du mélange pilé.
Laisser mijoter à nouveaux à feu doux pendant 5 min pour que le poulet prenne bien le goût du bouillon.
Enlever les légumes et le poulet et le mettre dans un bol avec un peu de jus de cuisson.
Vérifier le sel, puis mettre le riz à cuire dans le bouillon.





Dressage : dresser le riz dans un bol, ajouter le poulet au milieu puis les légumes autour.

Remarques : si vous n'avez pas de thym frais, vous pouvez mettre une pincée de thym séché. Vous pouvez aussi remplacer le curcuma par du safran.