Liste des articles ayant pour mot-clef "persil"

thiéb guinar

  • Article Actuellement 3.00/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 3.0/5 (2 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest



Ingrédients :

  • 500 ml d'eau
  • 14 cl d'huile de tournesol
  • 2 oignons
  • 6 gousses d'ail
  • 2 piments langue d'oiseau
  • 1 c-à-c de poivre en grains
  • 1/2 poivron vert
  • 1/4 de cube de bouillon "jumbo"
  • 1 c-à-c de bouillon "Adja" (facultatif)
  • 1 c-à-c de moutarde forte

pour la macédoine :
  • 1 carotte
  • 1 navet

pour la décoration :
  • 1/2 poivron vert
  • 1 tomate fraîche
  • 1 oeuf
  • quelques olives
  • quelques feuilles de persil

Préparation :
Piler le poivre, le piment, l'ail, le poivron vert avec une pincée de sel.
Lavez le blanc de poulet puis le piquer avec une partie du nokoss, saler, poivrer puis le blanchir 3 min dans une casserole fermée avec un peu d'eau.
Réserver.
Laver le riz et le précuire à la vapeur au microonde pendant 3 minutes puissance 600W.

Couper les oignons en petits dés.
Dans le mortier contenant le reste du nokoss, ajouter une poignée d'oignons, ajouter le cube de bouillon puis piler à nouveau.
Réserver.
Couper la carotte et le navet en petits dés pour faire une macédoine puis les blanchir 3 min dans l'eau bouillante salée.

Dans une marmite, ajouter l'huile, faire chauffer puis colorer le poulet.
Enlever le poulet une fois qu'il est bien doré.
Ajouter ensuite les oignons dans la casserole avec une partie du nokoss,le piment antillais la feuille de laurier puis laisser suer un peu.
Ajouter la moutarde, le bouillon en poudre puis laisser colorer enremuant de temps en temps.
Ajouter l'eau, le reste du nokoss etlaisser mijoter un peu.
Remettre le poulet dans la marmite 10 min à feudoux pour finir la cuisson et lui donner le goût du bouillon de cuissondu riz.
Après 10 min, enlever le poulet à nouveau, le piment, la feuillede laurier, ajouter le reste du bouillon en poudre, vérifier le sel etmettre le riz à cuire.

Pour la décoration: tailler les poivrons et la tomate en lamelles. Faire sauter les poivrons dans une petite poêle avec une c-à-s d'huile olive. Laisser suer un peu puis ajouter la macédoine, saler,poivrer légèrement. Faire cuire l'oeuf pendant 14 min dans l'eaubouillante pour faire un oeuf dur.



Dressage : dans une assiette ou un bol, mettre le riz, le poulet au milieu, dresser les lamelles de poivron et de tomates, parsemer de macédoine. Ajouter l'oeuf dur coupé en deux, le piment et quelques feuilles de persil.

Remarques : attention au sel! Le bouillon en poudre est très salé. Si vous en mettez dans ce plat il faudra saler au dernier moment si nécessaire juste avant de mettre le riz à cuire. Vous pouvez utiliser de la macédoine en boîte. Le bouillon est facultatif c'est juste pour donner une couleur dorée au riz, il existe d'autres façons d'obtenir un riz aussi doré sans bouillon.



thiébou djeune diaga

  • Article Actuellement 2.09/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 2.1/5 (11 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest


Ingrédients :
  • 3 morceaux de poisson au choix (ici bar)
  • 5 petites sardines (4 pour les boulettes, 1 pour le riz)
  • 650 g de riz
  • 200 g de concentré de tomate
  • 4 gambas ou crevettes (facultatif)
  • 1 litre d'eau
  • 18 cl d'huile
  • 1 oignon
  • 1 gousses d'ail
  • 2 piments langue d'oiseau
  • 1 cube de bouillon
  • 16 g d'aillet (sinon de l'oignon vert)

 

Pour la farce du poisson :
  • 1 poignée de feuilles persil (8g)
  • 1 grosse gousse d'ail
  • 3 piments langue d'oiseau
  • 1 pincée de gros sel
  • 1 c-à-c de poivre en grains

Pour les boulettes de poisson :
  • 4 petites sardines
  • 1 darne de merlu
  • 20 g de pain rassis
  • 2 piments langue d'oiseau
  • 1 gousse d'ail
  • 1/2 c-à-c de poivre en grains
  • 1 petite poignée de persil (3g)
  • 1 pincée de gros sel

Pour les légumes :
  • 1/2 aubergine
  • 1/2 manioc
  • 1/4 de chou vert
  • 1 navet
  • 1 carotte
  • 1 piment antillais (kani teumbeul)
  • 1 gombo
  • 8 feuilles de bissap blanc
  • 1 guédj
  • 1 yéet

Pour la sauce des boulettes de poisson :
  • 2 oignons
  • 1 c-à-s de concentré de tomate
  • 3 c-à-s d'huile
  • 1 petit bout d'aillet
  • sel
  • poivre

Préparation de la farce pour le poisson :
Dans un mortier piler le poivre, le piment, l'ail, le persil et le gros sel puis piquer le poisson avec en gardant équivalent d'une demi c-à-c dans le mortier pour le nokoss.
Préparer le nokoss en pilant les trois piments langue d'oiseau, le poivre en grain, l'ail, l'aillet puis ajouter un demi oignon émincé et piler à nouveau enfin ajouter le cube de bouillon.

Dans une marmite ajouter l'huile et faire chauffer un peu.
Mettre les gambas à saisir puis l'autre moitié de l'oignon coupé en petits dés, une c-à-c de nokoss, le yéét et laisser suer un peu.
Ajouter la tomate délayée avec un peu d'eau, laisser cuire la tomate puis ajouter l'eau, les légumes, le guédj, une c-à-c de nokoss, saler un peu puis ajouter le poisson.
Laissez cuire un peu puis sortez le poisson, le guedj et les gambas.
Laisser cuire les légumes à feu moyen.
Pendant ce temps préparer le poisson pour les boulettes.


Préparation des boulettes de poisson :
Piler le piment, l'ail, le poivre, le sel et le persil.
Ajouter le poisson, piler un peu puis ajouter le pain rassis bien essoré trempé dans de l'eau au préalable pour le faire ramollir.
Bien piler pour obtenir une farce homogène.
Étaler la farce sur une assiette pour enlever la peau et les arêtes.
Façonner les boulettes de la taille voulue : petite ou moyenne.
Faire colorer légèrement les boulettes dans une casserole avec un peu d'huile à feu moyen en remuant de temps en temps.
Réserver.


Préparation de la sauce :
Emincer les oignons, tailler le petit bout de l 'aillet.
Dans une petite casserole ajouter l'huile, faire suer l'aillet avec un peu d'oignon et une c-à-c de nokoss.
Laisser cuire un peu puis ajouter le reste des oignons, la tomate delayée avec une c-à-s d'eau.
Laisser cuire les oignons et la tomate puis ajouter une petite louche de jus de cuisson du riz.
Poivrer et saler un peu.
A la fin de la cuisson de la sauce, ajouter les boulettes de poisson dans la sauce et cuire une minute en remuant.

Laver et précuire le riz au microonde pendant 3 min puissance 600 W.
Si vous êtes en Afrique et que vous avez un couscoussier vous pouvez le cuire en vapeur directement au dessus de la marmite.

Sortir les légumes quand ils sont cuits, ajouter tout le reste du nokoss, laisser mijoter doucement pendant 2O min, remettre le poisson, la moitié du guedj, les gambas et laisser mijoter à feu très doux pendant 10 min.
Après 10 min, sortir délicatement le poisson et les gambas en prenant un peu de jus de cuisson.
Rectifier le sel puis mettre le riz à cuire.


Remarques : Vous pouvez utiliser uniquement de la sardine pour les boulettes de poisson ou du maquereau qui marche aussi très bien pour les boulettes de poisson. Vous trouverez de l'aillet au rayon fruits et légumes au marché ou chez un primeur sinon vous pouvez le remplacer par un oignon nouveau ou de l'oignon vert. Vous pouvez aussi faire ce riz au poisson sans les boulettes de poisson.




thiéb bou weekh

  • Article Actuellement 1.17/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 1.2/5 (6 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest


ingrédients :

  • 3 petits morceaux de poisson (ici du bar)
  • 100 g de pulpe de tomate fraîche
  • 400 g de riz thaï
  • 20 cl d'huile de tournesol ou d'arachide
  • 1,5 l d'eau
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 2 piments langue d'oiseau
  • 18 graines de poivre blanc
  • 1/2 c-à-c de poivre noir moulu
  • 1 petite poignée de feuilles de coriandre fraîches
  • 1 petite poignée de feuilles de persil frais
  • 1 carotte
  • 1/2 navet rond blanc
  • 1/2 aubergine
  • 1/2 manioc
  • 1/2 patate douce
  • 1/4 de choux blanc
  • 1 piment frais


Préparation :
Piler ou mixer le poivre blanc, le piment langue d'oiseau, les gousses d'ail.
Ajouter le poivre moulu, une pincée de gros sel et le persil.
Prendre une c-à-c de cette mixture et piquer le poisson avec.
Ajouter les feuilles de coriandre, un tiers de l'oignon coupé en dés puis piler à nouveau.

Dans une casserole, faire chauffer les 1,5 l d'eau avec une pincée de gros sel et précuire les légumes.
Garder l'eau de cuisson des légumes (bouillon de légumes).

Dans une marmite, faire chauffer l'huile puis colorer le poisson.
Une fois le poisson coloré, l'enlever puis le réserver.

Ajouter le reste de l'oignon coupé en dés, le yéet et laisser colorer un peu puis mettre la pulpe de tomate et une partie du nokoss.
Laisser colorer le tout en remuant de temps en temps pendant une bonne dizaine de minutes.
Ajouter un peu de bouillon de légumes, les légumes et laisser mijoter à feu doux en remuant de temps à autre.
Ajouter le reste du bouillon de légumes, une pincée de gros sel et laisser cuire les légumes.
Pendant ce temps, faire cuire le riz au microonde puissance 600 W pendant 3 min.

Remettre le poisson dans la marmite, ajouter le reste du nokoss puis baisser le feu et laisser mijoter tout doucement pendant 15 min (c'est une étape très importante : le Baaral).

Remarques : vous pouvez remplacer la pulpe de tomate par deux tomates fraîches moyennes ou huit petites tomates cerises.
Vous pouvez aussi mettre d'autres légumes comme le gombo, l'aubergine ronde verte, du bissap blanc séché si vous en avez.





thiéb bou khonk

  • Article Actuellement 1.50/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 1.5/5 (6 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest



ingrédients : pour 4 personnes

  • 500 g de riz thaï
  • 140 g de concentré de tomate
  • 20 cl d'huile de tournesol
  • 4 gambas (facultatif)
  • 2 gousses d'ail
  • 1 oignon moyen
  • 1 petite feuille de laurier
  • 4 piments langue d'oiseau
  • 1 c-à-s de poivre en grains
  • 1/2 botte de persil frisé
  • 1 carotte
  • 1/4 de chou blanc
  • 1/2 aubergine ou 1 petite
  • 1/2 patate douce
  • 1/2 manioc
  • 1 navet blanc
  • 1 piment frais
  • 1 guedj (facultatif
  • 1 yeet (facultatif)

Pour la sauce diaga :

  • 2 oignons
  • 3 c-à-s d'huile
  • 70 g de concentré de tomate
  • 3 petites sardines crues ou la chair d'un morceau de merlu
  • 1 petit bout de pain sec
  • 2 pincées de sel
  • 1 pincée de poivre moulu



Préparation :
Préparer votre farce en pilant le poivre, le piment, l'ail, le persil avec une pincée de gros sel.
Piquer le poisson avec une partie de la farce.
Ajouter l'oignon coupé au reste de la farce dans le mortier pour faire un nokoss.

Éplucher puis laver les légumes ensuite les blanchir dans une casserole avec l'eau (1,5 l), salez un peu l'eau puis laisser cuire 15 min.
Garder le l'eau de cuisson des légumes.

Dans une casserole, chauffer l'huile et colorer le poisson sur un côté en évitant qu'il n'accroche à la marmite.
Colorer les gambas.
Ajouter le yeet, la feuille de laurier, le piment frais et une c-a-c de nokoss.
Laisser suer un peu puis ajouter la tomate délayée dans un peu d'eau.
Laisser cuire la tomate puis ajouter l'eau de cuisson des légumes.
Laisser cuire 2 minutes à feu moyen puis enlever le poisson et les gambas.
Ajouter les légumes et le guedj dans la marmite puis ajouter une bonne pincée de gros sel.
Laisser mijoter doucement à feux doux.

Laver le riz et le précuire 2 min au microonde à 600W.
Sortir les légumes en prenant un peu du jus de cuisson avec (équivalent de deux louches).
Remettre le poisson et les gambas dans la marmite pour qu'ils prennent le goût du bouillon pendant 5 min à feu très doux.
Après 5 min, les sortir et augmenter le feu puis mettre le riz à cuire.
Fermer hermétiquement la marmite pour que le riz absorbe le bouillon, baisser le feu et laisser cuire doucement en remuant de temps en temps.

Pour la sauce aux boulettes de poisson :
Tremper le pain pour le amollir.
Piler la chair de poisson, ajouter quelques feuilles de persil hachées, 2 pincées de poivre moulu, une pincée de sel et le pain bien essoré.
Piler le tout de façon à obtenir une pâte homogène.
Former de petites boulettes de poisson puis les frire dans une petite poêle.
Une fois colorées, enlever les boulettes de poisson puis ajouter les oignons coupés en petits dés.
Laisser suer un peu sans les colorer puis ajouter la tomate.
Laisser cuire la tomate puis ajouter une petite louche de bouillon de cuisson du riz (niékh).

Conseil : le merlu ne supporte pas les longues cuissons, sa chair est fragile, c'est pourquoi le plus souvent il est cuit poché dans un court-bouillon ou vapeur. Donc il faudra le colorer très rapidement sur un côté en faisant attention à ce que la peau ne s'accroche pas à la casserole.

Remarque : vous pouvez faire ce riz sans la sauce.



thiébou djeune bou weekh

  • Article Actuellement 1.57/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 1.6/5 (7 votes enregistrés)

Facebook Twitter Google+ Pinterest


Ingrédients : pour 3 personnes
  • 1 poisson au choix (ici daurade grise)
Pour la farce du poisson :
  • 5 g de poivre noir en grains
  • 2 piments langues d'oiseaux
  • 1 gousse d'ail
  • 1/2 botte de persil
  • 1 pincée de gros sel
Pour le nokoss :
  • 5 g de poivre noir en grains
  • 4 piments langues d'oiseaux
  • 1 oignon
  • 1/2 cube de bouillon (facultatif)
Pour le riz :
  • 500 g de riz
  • 700 ml d'eau
  • 165 g de tomates pelées (pulpe et jus) sinon 10 tomates cerises bien mûres
  • 20 cl d'huile de tournesol
  • 1/2 oignon
Pour les légumes :
  • 1 carotte
  • 1 piment frais (piment antillais)
  • 1/2 chou blanc (ici chou vert frisé)
  • 1 manioc
  • 1 navet blanc
  • 1 aubergine
  • 1 petite poignée de feuilles de bissap blanches
  • 4 gombos
  • 1 yéet
  • 1 guédj
Pour le soul :
  • 25 g de nététou
  • 2 piments langue d'oiseau
  • 1/2 oignon
  • 1 pincée de gros sel
Pour le bissap :
  • 1 botte de feuilles de bissap vert
  • 2 piments langue d'oiseau
  • 2 gombos cuits
  • 1/2 jus de citron

Preparation de la farce du poisson :
Piler ou mixer tous les ingrédients et piquer le poisson avec.
Faire chauffer l'huile dans une marmite et colorer le poisson sur un coté.
Ajouter le yéét, le demi-oignon coupé en dés, le piment frais et laisser cuire un peu.
Écraser avec vos doigts la tomate avec le jus puis l'ajouter dans la marmite.
Laisser mijoter un peu puis ajouter l'eau.
Sortir le poisson, puis le réserver dans un bol. 

Éplucher et laver les légumes et les mettre à cuire dans la marmite.
Ajouter le guédj, saler.
Préparer le nokoss en pilant tous les ingrédients dans le mortier ou le mixeur ou vous aviez préparé la farce du poisson. Ajouter une partie dans la marmite et garder l'autre partie pour plus tard.
Attacher les feuilles de bissap vertes à l'aide d'une ficellealimentaire (pour pouvoir les récupérer facilement) ou dans un sachetavec de petits trous puis les mettre à cuire dans le bouillon du riz.

Pendant ce temps, laver le riz et le précuire au micronde pendant 2 min 30 sec à 600 W. Vous pouvez aussi le précuire en vapeur au dessus de la marmite à l'aide d'un couscoussier ou tout autre récipient à trou qui supporte la cuisson en vapeur.
Enlever les légumes une fois cuits et le guédj puis réserver dans unbol.
Ajouter le reste du nokoss et le poisson dans la marmite puis laisser mijoter à feu très doux pendant au moins 10 min.

Après 10 min, vérifier le sel puis enlever le poisson.
Augmenter le feu, verser le riz dans la marmite puis laisser cuire à couvert pendant 3 min le temps que le riz absorbe toute l'eau, puis baisser le feu et laisser cuire en remuant de temps en temps.

Pour le soul (nététou) :
Piler tous les ingrédients et faire une boule.
A la fin de la cuisson, faire un puit dans le riz puis y déposez le soul pour le cuire.

Pour le bissap :
Piler d'abord le piment et ajouter les feuilles de bissap cuites puis les deux gombos cuits et le sel.
Piler en faisant des mouvements de rotation avec le pilon puis débarrasser le bissap dans un bol et y ajouter le jus d'un demi citron.


Remarques : Vous pouvez utiliser du bissap déjà prêt ça se vend dans certains magasins exotiques et dans ce cas là il faudra réajuster le goût à votre convenance. Vous pouvez aussi utiliser du nététou en poudre. Le guedj, le yéet et le bissap blanc ne sont pas obligatoire surtout si vous êtes à l'étranger et que vous avez du mal à en trouver mais si vous en avez n’hésiter pas car c'est vraiment le secret pour avoir un thiéb comme au Sénégal. J'en ai fait avec et sans mais le résultat n'est pas le même.