Archives avril 2020

Poulet yassa ultra simple

Facebook Twitter Google+ Pinterest



Ingrédients :

  • 2 morceaux de poulet ou 1/2 poulet
  • 4 oignons jaunes
  • 12 olives vertes
  • 4 gousses d'ail
  • 1 et 1/2 citron jaune
  • 1 c-à-c de moutarde (pour le poulet)
  • 2 c-à-s de moutarde (pour la sauce)
  • 1 c-à-c de poivre en grains
  • 3 piment langue d'oiseau
  • 1/2 cube de bouillon "safsafal" (facultatif)
  • 8 cl d'huile
  • 1/4 de litre d'huile pour frire le poulet

Pour le riz blanc :

  • 1/2 litre d'eau
  • 280 g de riz thaï ou celui que vous avez!



Préparation du poulet :

piler ou mixer l'ail, le poivre et une pincée de gros sel.
Laver le poulet, le mettre dans une petite casserole puis le piquer avec la moitié du mélange (ail, poivre, sel).
Badigeonner le poulet avec une c-à-c de moutarde forte.
Saler un peu, ajouter quelques gouttes de citron et 1/2 verre d'eau.
Mettre la casserole fermée sur feu moyen laisser chauffer 6 min pour blanchir le poulet puis le réserver.

Pour la sauce :
Couper les oignons en petits dés ou en tranches (émincer) puis les assaisonner avec le jus d'un demi citron et une c-à-s de moutarde.
Laisser mariner 15 min.
Ajouter le piment dans le reste de la farce bien piler ou mixer puis ajouter une poignée d'oignons marinés et le cube de bouillon pour faire votre nokoss.


Faire chauffer l'huile dans une casserole puis faire colorer les oignons à feu vif en remuant de temps en temps.
Ajouter une partie du nokoss, laisser suer un peu puis ajouter la c-à-s de moutarde.
Laisser caraméliser les oignons sans les brûler puis ajouter 1/2 verre d'eau.
Laisser cuire un peu puis ajouter le reste du nokoss.
Lorsque les oignons sont cuits ajouter le poulet frit pour lui donner le goût de la sauce et les olives vertes.

Pour la cuisson du poulet : sortez le poulet de la casserole et bien l'égoutter.
Faire chauffer votre huile de friture puis frire le poulet à 180° C jusqu'à obtenir une belle couleur dorée (si vous n'avez pas de sonde pour voir la température, l'huile doit ềtre bien chaude mais ne doit pas fumer).


Remarques : vous pouvez ajouter une gousse d'ail, une petite feuille de laurier ou du thym dans casserole pour blanchir le poulet.
Vous pouvez aussi ajouter du poivron vert ou de l'oignon vert dans le nokoss. Dans cette recette j'ai voulu faire simple, sans décoration, sans artifice. Vous pouvez aussi griller le poulet ou le rôtir après l'avoir blanchit.


les beignets de mamie

Facebook Twitter Google+ Pinterest



Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 6 oeufs
  • 75 g d'huile
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2 c-à-s de sucre
  • zeste d'orange, fleur d'oranger


Préparation :

Mettre l'eau à bouillir avec l'huile.
Plonger la farine d'un coup et bien remuer énergiquement pour dessécher la pâte c'est à dire jusqu'à ce que la pâte se décolle des bords et du fond de la casserole pour former une boule.
Hors du feu, mettre le sucre, le zeste d'orange, la fleur d'oranger, le sucre et bien remuer.
Quand la pâte est tiède ajouter la levure et remuer. Si vous utilisez de la levure fraiche boulangère il faudra la délayer avec 2 c-à-s d'eau tiède.

Casser les oeufs dans six tasses différentes (un oeuf entier dans chaque tasse) et les battre légèrement avec une fourchette.
incorporer une tasse d'oeuf battu, bien mélanger puis ajouter une autre tasse et ainsi de suite.

Faire chauffer votre huile de friture dans une casserole, baisser le feu puis faire colorer vos beignets en les façonnant en
petites boules à l'aide de vos mains humides : mouiller un peu les paumes de vos mains, y déposer un peu de pâte et rouler légèrement.
Les beignets sont cuits quand ils commencent à se fendre.
A la sortie les saupoudrer de sucre glace ou de sucre semoule.


Remarque : la pâte ne doit pas être ni trop molle ni trop dure.



thiéb bou weekh

Facebook Twitter Google+ Pinterest


ingrédients :

  • 3 petits morceaux de poisson (ici du bar)
  • 100 g de pulpe de tomate fraîche
  • 400 g de riz thaï
  • 20 cl d'huile de tournesol ou d'arachide
  • 1,5 l d'eau
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 2 piments langue d'oiseau
  • 18 graines de poivre blanc
  • 1/2 c-à-c de poivre noir moulu
  • 1 petite poignée de feuilles de coriandre fraîches
  • 1 petite poignée de feuilles de persil frais
  • 1 carotte
  • 1/2 navet rond blanc
  • 1/2 aubergine
  • 1/2 manioc
  • 1/2 patate douce
  • 1/4 de choux blanc
  • 1 piment frais


Préparation :
Piler ou mixer le poivre blanc, le piment langue d'oiseau, les gousses d'ail.
Ajouter le poivre moulu, une pincée de gros sel et le persil.
Prendre une c-à-c de cette mixture et piquer le poisson avec.
Ajouter les feuilles de coriandre, un tiers de l'oignon coupé en dés puis piler à nouveau.

Dans une casserole, faire chauffer les 1,5 l d'eau avec une pincée de gros sel et précuire les légumes.
Garder l'eau de cuisson des légumes (bouillon de légumes).

Dans une marmite, faire chauffer l'huile puis colorer le poisson.
Une fois le poisson coloré, l'enlever puis le réserver.

Ajouter le reste de l'oignon coupé en dés, le yéet et laisser colorer un peu puis mettre la pulpe de tomate et une partie du nokoss.
Laisser colorer le tout en remuant de temps en temps pendant une bonne dizaine de minutes.
Ajouter un peu de bouillon de légumes, les légumes et laisser mijoter à feu doux en remuant de temps à autre.
Ajouter le reste du bouillon de légumes, une pincée de gros sel et laisser cuire les légumes.
Pendant ce temps, faire cuire le riz au microonde puissance 600 W pendant 3 min.

Remettre le poisson dans la marmite, ajouter le reste du nokoss puis baisser le feu et laisser mijoter tout doucement pendant 15 min (c'est une étape très importante : le Baaral).

Remarques : vous pouvez remplacer la pulpe de tomate par deux tomates fraîches moyennes ou huit petites tomates cerises.
Vous pouvez aussi mettre d'autres légumes comme le gombo, l'aubergine ronde verte, du bissap blanc séché si vous en avez.





thiéb yapp

Facebook Twitter Google+ Pinterest



ingrédients :

  • 380 g de jarret de boeuf
  • 265 g de riz basmati
  • 8 cl d'huile
  • 600 ml d'eau
  • 2 échalotes
  • 1 c-à-s de moutarde
  • 1 c-à-c de moutarde
  • 1 c-à-c de poivre blanc en grains
  • 2 gousses d'ail
  • 1 piment langue d'oiseau
  • 1 cube maggi saf safal (facultatif)
  • 10 feuilles de coriandre
  • 1/2 botte de ciboulette ou un oignon vert

pour la macédoine :
  • 1 petite carotte
  • 1 petit navet blanc


Préparation :
Réaliser votre nokoss en pilant ou en mixant le poivre blanc, le piment, l'ail, une échalote ciselée, la ciboulette, la coriandre et le cube de bouillon.
Mariner la viande avec la c-à-c de moutarde, une pincée de sel et une pincée de poivre.
Faire chauffer une marmite et bien colorer la viande (c'est important si vous voulez avoir un riz bien dorée).

Une fois la viande bien dorée ajouter l'autre échalote ciselée, laisser colorer puis ajouter la c-à-s de moutarde une une partie du nokoss.
Laisser mijoter le tout en remuant de temps en temps.
Ajouter l'eau puis une pincée de gros sel.
Faire cuire le riz au microonde pendant 3 min à 600 W ou sinon le cuire en vapeur au dessus de la marmite à l'aide d'un couscoussier.
Ajoutez le reste du nokoss dans la marmite, baisser le feu et laisser mijoter doucement pendant 5 à 10 min.
Augmenter le feu puis ajouter le riz.
Attendre que le riz absorbe tout le bouillon de cuisson du riz puis baisser le feu et laisser cuire doucement en remuant de temps à autre.

Pour la macédoine :
Éplucher et tailler la carotte et le navet en brunoise (petis dés) puis les cuire à l'anglaise c'est à dire dans une casserole d'eau bouillante salée pendant 10 min.
Une fois cuite ajouter une partie dans le riz encore en cuisson puis garder le reste pour la décoration.

Pour le vermicelle :
Mélanger avec vos doigts une poignée de vermicelles avec une c-à-s d'eau salée et une c-à-c d'huile puis cuire en vapeur.
Une fois les vermicelles cuits, les faire colorer dans une petite poêle avec un petit morceau de beurre.


Pour la décoration du thiéb : j'ai mis un oeuf dur coupé en quartiers, trois cornichons, dix olives (quatre coupés en rondelles) et six entières, une cuillére à café de raisins secs blonds, une tomate cerise coupée en quatre, des féves (il m'en restait un peu à passer) et quelques feuilles de coriandre.
J'ai mis des légumes pour apporter de la fraîcheur à ce riz et atténuer le gras.
J'ai aussi voulu faire un jeu de textures et de goûts avec de l'amertume, le croquant du vermicelle, la note sucrée des raisins, le pep's des cornichons et la fraicheur des herbes.
Chacun ses goûts, faîtes à votre convenance, on peut revisiter ce thiéb, le moderniser sans le dénaturer.
Les seuls ingrédients indispensables sont : le riz, la viande, l'huile, l'eau et l'assaisonnement.


Remarque : vous pouvez faire ce thiéb sans macédoine, sans vermicelle et sans décoration!
Si vous n'avez pas de poivre blanc, vous pouvez utiliser du poivre noir en grains.
Si vous n'avez pas d'échalote vous pouvez utiliser des oignons.


thiébou niébé

Facebook Twitter Google+ Pinterest


ingrédients :
  • 200 g de riz
  • 100 g de concentré de tomate
  • 130 g de poisson séché (kéthiakh)
  • 1/2 l d'eau
  • 12 cl d'huile de tournesol
  • 1 oignon moyen
  • 2 gousses d'ail
  • 1/2 c-à-c de poivre en grains
  • 1/2 botte de ciboulette ou oignon vert
  • 2 piments langue d'oiseau
  • 1/4 de bouillon (facultatif)
  • 15 g de niébé (haricots sec du Sénégal)
  • 45 g de pagne
  • 5 g de poudre de crevettes (facultatif)
  • 15 crevettes séchées
  • 1 guédj
  • 1 yéet
  • 1 navet violet ou navet blanc
  • 1 carotte
  • 1/4 de chou vert frisé ou chou blanc
  • 1/2 aubergine
  • 1 petit poivron jaune
  • 1/2 manioc



Préparation :

Faire tremper le poisson séché en premier pour le dessaler avant de commencer à préparer.
Si vous utilisez du niébé sec il faudra aussi le faire tremper car la cuisson du niébé est longue. Vous pouvez même le précuire 15 min dans de l'eau non salée avant de le mettre dans la marmite.

Préparer votre nokoss dans un mortier, le piment, l'ail, le poivre, les 3/4 de l'oignon et 1/4 de cube de bouillon.
Réserver une partie du nokoss dans un petit bol.
Ajouter dans le mortier la ciboulette et piler à nouveau.
Éplucher et laver les légumes puis les blanchir avec le 1/2 litre d'eau et une pincée de gros pendant 15 min.
Garder l'eau de cuisson des légumes (bouillon de légumes).

Précuire le riz lavé au micro ondes puissance 600 W pendant 3 minutes.

Dans une marmite faire chauffer l'huile puis colorer un peu le poisson séché.
Ajouter le 1/4 de l'oignon coupé en petits dés, le concentré de tomate mélangé avec 2 c-à-s d'eau.
Laisser cuire la tomate un peu puis ajouter une partie du nokoss que vous aviez réservé dans un bol.
Une fois la tomate cuîte, ajouter les légumes, le bouillon de légumes, le reste du nokoss et laisser cuire.

Le poisson séché est très salé car une fois fumé il est conservé dans du sel pour éviter qu'il ne pourrisse.
Attendez la fin de la préparation au moment de mettre le riz à cuire pour saler si nécessaire.
Si vous prélever un peu de jus de cuisson au moment de sortir les légumes pour mettre le riz à cuire, il faudra rajouter 1/2 verre d'eau dans la marmite.
Ajouter le nokoss avec la ciboulette, laissez mijoter à feu très doux puis mettez le riz à cuire.

Remarque : le thiéb niébé est aussi appelé thiéb guedj ou thièb kéthiakh. Ce thiéb a souvent à tort une mauvaise réputation car certains considèrent qu'on ne le fait que lorsque on n'a pas les moyens! il coûte certes moins cher dans sa réalisation la plus simple qu'un riz au poisson, mais dans une recette plus élaborée il peut revenir beaucoup plus cher qu'un riz au poisson notamment si on y met du poisson fumé qu'on appelle kong fumé, un bon guédj et divers fruits de mer séchés tels que le yokhoss, le touffeu etc...